Suivez-nous    

Notes biographiques sur Gisèle Benoit

 « Comme critique et historien d'art, je suis attiré par les artistes qui savent à la fois créer une ambiance et maîtriser leur technique, dans l'harmonie d'une vision originale. Et c'est ce que je trouve avec ravissement, en duo, chez Monique Benoit et sa fille Gisèle, et même en trio, puisque le papa Raynald participe avec elles au patient travail sur le terrain et à la préparation de leurs propres films sur la Nature. » 

Guy Robert, historien d'art

Passionnée par la faune et la flore de la forêt boréale, Gisèle Benoit est peintre animalière, naturaliste, auteure et réalisatrice de documentaires. Son travail artistique et scientifique est reconnu au Canada comme à l’étranger. Avec son père Raynald, cinéaste et producteur, et sa mère Monique, peintre animalière, elle a offert au public de nombreuses expositions en galerie ou en musée, le livre d’art Cascapédia « La Dame aux orignaux », publié en 2002, les documentaires En Compagnie des Orignaux (In the Company of Moose ) en 1993 et Des oiseaux pas comme les autres  (The Grouse: An Exceptional Bird) en 1995. Plus récemment, Radio-Canada et ARTV ont télédiffusé la série documentaire Les Carnets Sauvages produite en 2007. Consulter quelques articles de journaux et de magazines.

Gisèle Benoit naît le 22 décembre 1960 à Saint-Jean-Baptiste-de-Rouville, au Québec. Dès son enfance, elle manifeste des talents artistiques remarquables, prémices d'une carrière précoce et féconde, dominée par son intérêt pour les animaux sauvages.

En 1977, elle obtient une bourse de la Fédération canadienne de la Nature accordée à un jeune peintre naturaliste prometteur. Depuis, sa persévérance, ses efforts, son souci du détail scientifique et sa vision artistique particulière lui attirent la faveur des collectionneurs. D'une grande polyvalence, cette autodidacte touche à différents médiums : plombagine, gouache, huile. Berol (Canada), Maruzen (Japon), Canimex (Québec) comptent parmi les collections corporatives possédant plus de cinq tableaux ou dessins de cette artiste.

En 1979, sa découverte du parc national de la Gaspésie lui permet d'entamer des recherches inédites sur le comportement animal. Celles-ci la rendront célèbre à travers le monde. Plusieurs de ses études lui valent des critiques élogieuses soulignant le sérieux de sa démarche : « Elle a commencé à vivre près des orignaux, comme Jane Goodall et Dian Fossey avec les singes et les gorilles », écrit Louise Cousineau dans La Presse lors de la télédiffusion du documentaire En Compagnie des Orignaux. La version originale anglaise, In the Company of Moose, avait été télédiffusée en primeur sur la chaîne de CBC, dans le cadre de l'émission The Nature of Things, animée par David Suzuki. Le documentaire fracassa les records des cotes d'écoute, en plus de récolter trois nominations aux Gemini Awards.

En 1995, le second documentaire de Gisèle Benoit, Des oiseaux pas comme les autres, étonne le public tout autant que les spécialistes; il remporte le prestigieux Grand Prix du XIe Festival international du film ornithologique de Ménigoute (France). Largement distribué à travers le monde, ce documentaire sert même de référence lors d'un colloque réunissant 1000 spécialistes sur les oiseaux, sous l'égide du Muséum national d'Histoire naturelle de Paris. À partir de 1995, plusieurs articles consacrés au travail de peintre naturaliste de Gisèle paraissent dans des magazines spécialisés. Elle accorde de fréquentes entrevues à la radio ou à la télévision, alors que son travail de peintre et de naturaliste fait l'objet de plusieurs reportages, dont Découverte (Radio-Canada), Second Regard (Radio-Canada), En toute liberté (Radio-Canada), La Route des vacances (Télé-Québec).

En 1997, une exposition rétrospective consacrée aux œuvres picturales de Gisèle et Monique Benoit est présentée par le Musée du Fjord, au Saguenay, où elle remporte un vif succès. L’année suivante, les visiteurs du Musée de Gaspé sont captivés par l’exposition Les Benoit : Ambassadeurs de la Nature. Monique, la mère, et sa fille Gisèle découvrent alors la satisfaction de rendre leur art accessible à tout public, une expérience qui incite les artistes à se distancier peu à peu des galeries d’art commerciales. Elles entrevoient déjà une vocation fort différente pour leur art : le pourcentage des ventes normalement alloué aux galeristes pourrait, en grande partie, financer le fonctionnement d’un organisme consacré à la conservation de la nature et à l’éducation du public. 

La conservation de la faune a toujours été au cœur des préoccupations de Gisèle, si bien que toutes ses activités professionnelles gravitent autour de la nature. C'est dans la peinture, l'écriture et la réalisation de films documentaires qu'elle communique son message écologique. En 2001, Gisèle et ses parents concrétisent un rêve : fonder leur propre centre d'étude sur la faune boréale en milieu sauvage et vivre au moins six mois par année dans un camp de base, au cœur de la forêt, loin du confort moderne. Cette aventure a donné naissance à la magnifique série documentaire, en 13 épisodes, Les Carnets Sauvages. Un vibrant hommage à une biodiversité plus que jamais menacée… En 2008, une année après la production de cette série, Gisèle et ses parents sont parmi les seize cofondateurs de la Société Art et Science pour la Nature (SAS Nature), un organisme à but non lucratif appelé à devenir leur unique héritier, le gardien d’un patrimoine culturel et scientifique unique en son genre.

 

Faits marquants du parcours de Gisèle Benoit :

 

2017

Participation au tournage du documentaire Carib'où - Une harmonie à quel prix? avec l'équipe de Wazoom Studio (Rivière-du-Loup).

2016-2017

Exposition Les petits princes de la Nature, en duo avec Monique Benoit – Centre des Arts et des Sciences de la Nature (Centre d'art Monique et Gisèle Benoit).

2016

Tournage d'une capsule vidéo sur Gisèle Benoit au parc national de la Gaspésie par l'équipe de La Fabrique culturelle de Télé-Québec (Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine).

Coauteure et illustratrice du beau livre d'art Frisson Sacré du monde sauvage, publié par la SAS Nature.

Exposition Les cervidés, muses d'artistes, en duo avec Monique Benoit – Musée du Fjord du Saguenay.

2015

Entrevue à l'émission radio Pas banale, la vie!, animée par Isabelle Craig, sur les ondes de Radio-Canada, le 15 août : L'art et la nature

2014-2015

Exposition Les Seigneurs des Rocheuses en duo avec Monique Benoit – Centre des Arts et des Sciences de la Nature (Centre d'art Monique et Gisèle Benoit).

2014

Auteure du mémoire Boréalie en péril relatant 35 ans d'observation de la Nature sur des territoires soumis à des coupes forestières

2013

Réalisatrice du documentaire Les Seigneurs des Rocheuses en 24 tableaux.

2012-2013

Exposition Passion Nature en duo avec Monique Benoit – Centre des Arts et des Sciences de la Nature (Centre d'art Monique et Gisèle Benoit).

2010-2011

Exposition La Magie de l’orignal en duo avec Monique Benoit – Centre des Arts et des Sciences de la Nature (Centre d'art Monique et Gisèle Benoit).

2010

Nommée rédactrice en chef du site www.sasnature.org.

2009

Nommée porte-parole de la Société Art et Science pour la Nature.

Auteure du mémoire La cohabitation des orignaux et des touristes au parc national de la Gaspésie.

Invitée à l'émission radio Les chemins de travers, animée par Serge Bouchard, sur les ondes de Radio-Canada, le 2 août (2 heures d'antenne) : Les animaux sauvages.

Ouverture, à Sainte-Anne-des-Monts, en Haute-Gaspésie, d’un centre d'art et de science pour la SAS Nature, dédié à l'œuvre de la famille Benoit.

2008

Cofondatrice de la Société Art et Science pour la Nature (SAS Nature), un organisme à but non lucratif. 

2006-2007

Réalisatrice de la série documentaire Les Carnets Sauvages, télédiffusée sur les ondes de Radio-Canada et ARTV jusqu'en 2011. 

2004

Le livre d'art Cascapédia « La Dame aux orignaux » obtient le prix international Grand Gutenberg. 

2002

Auteure et illustratrice du livre d'art Cascapédia « La Dame aux orignaux » publié chez Henri Rivard Éditeur, collection Beaux livres. Coup de cœur Renaud-Bray.

2001

Cofondatrice du Centre d'étude du comportement de la faune Gisèle Benoit, en Ontario. Début d'une étude intensive sur la flore et la faune du milieu boréal, dont le loup, le lynx et le castor. La famille Benoit passe la moitié de l'année à son camp de base pour observer, peindre et filmer la biodiversité de ces régions sauvages.

1997-1998

Première grande rétrospective de l'œuvre de la famille Benoit en musée au Québec. L’exposition Les Benoit : Ambassadeurs de la Nature est présentée par le Musée du Fjord du Saguenay, puis en 1998, au Musée de Gaspé.

1996

Invitée d'honneur à la Quinzaine du cinéma de la nature des Îles-de-la-Madeleine.

1995

Réalisatrice du documentaire Des oiseaux pas comme les autres dont la primeur est télédiffusée sur les ondes de Canal D, au Québec.

Le documentaire Des oiseaux pas comme les autres est en nomination aux prix Gémeaux dans la catégorie Meilleur documentaire d'auteur.

Le documentaire Des oiseaux pas comme les autres obtient le Grand Prix du XIFestival international du film ornithologique de Ménigoute (France).

Le documentaire Des oiseaux pas comme les autres est en nomination au Nature Film Festival de Valvert, Bruxelles (Belgique).

1994 

Le documentaire In the Company of Moose reçoit le prix Spectrum Kodak pour la qualité de ses images tournées par Raynald Benoit.

Nomination du film In the Company of Moose dans trois catégories aux Gemini Awards, dont Gisèle pour Best direction in an information or documentary program or series.

1993

Avec ses parents, elle fonde Les Productions Raynald Benoit Inc. pour œuvrer dans le domaine du documentaire animalier.

Sélection du documentaire In the Company of Moose au Festival international de Banff.

1993

Réalisatrice du documentaire In the Company of Moose, produit en collaboration avec la Canadian Broadcasting Corporation (CBC). Diffusion en primeur à l’émission The Nature of Things, en janvier 1993.

1981

Deux œuvres de Gisèle font partie de l'exposition L'Art canadien de la nature, organisée conjointement par la Fédération canadienne de la Nature et le Musée national des sciences naturelles.

1978-2005

Nombreuses expositions en solo, en duo avec Monique Benoit ou de groupe, dans diverses galeries d'art du Canada et à l'étranger, dont les plus importantes furent :

Galerie Archambault, Lavaltrie, Québec

Galerie Beckett, Hamilton, Ontario

Galeries Maruzen, Japon 

1979

Découverte du parc national de la Gaspésie et de l'orignal, premières muses et sujets d'étude de Gisèle.

1977

Récipiendaire d'une bourse de la Fédération canadienne de la Nature récompensant un jeune peintre naturaliste prometteur du Canada; grâce à cette bourse, Gisèle effectue un voyage d'études sur la faune qui la mène jusqu'au Yukon.

 
Photo :
 
L'artiste peignant sur le terrain © Raynald Benoit

 

Vous contribuez directement à l'œuvre et à la mission de la famille Benoit en magasinant sur notre boutique.